CRIMEN SOLLICITATIONIS ... COLLABORATIONISQUE

Dans l’Eglise catholique, les prêtres pédophiles ("sollicitatio") ont, de tout temps, bénéficié du silence complice ("collaboratio") et de la désinvolture de leur hiérarchie.

Entre désinvolture et discernement, à chacun de choisir ...

HISTORIQUE SUCCINCT DE LA LUTTE CONTRE LA PEDOPHILIE DANS L'EGLISE CATHOLIQUE

Septembre 2001
Condamnation à trois mois de prison avec sursis de Pierre Pican, évêque de Bayeux et Lisieux, pour non-dénonciation des crimes du prêtre René Bissey.

Janvier 2008
«Nous devons établir un réseau international pour pouvoir mettre en place une véritable entraide judiciaire entre épiscopats au niveau mondial. Avec l'aide du bras séculier de la justice qui a des moyens que nous n'avons pas», a indiqué Nicolas Betticher - responsable judiciaire de l'évêché … « Le mot 'complicité' me fait mal pour l'Eglise que j'aime, mais c'est vrai, a-t-il même lâché. Il y avait en ce temps-là une omerta épouvantable.»» (swissinfo.ch, 21/1/2008)

Janvier 2008 - Juin 2010
« Pour la première fois, un membre de la hiérarchie catholique, Nicolas Betticher, reconnaît la responsabilité de l'Eglise dans l'affaire du prêtre pédophile qui a sévi en Suisse romande à la fin des années 80. » (rts.ch, 21/1/2008 – 28/6/2010)

Décembre 2015
Création de l’association La Parole Libérée par une soixantaine d’anciennes victimes de Bernard Preynat, prêtre dans le diocèse de Lyon.

Mars 2016
« La pédophilie a longtemps était un sujet tabou pour l'Eglise. Aujourd'hui, alors que de nouvelles accusations font surface, les choses ont évolué. Les précisions d'Arnaud Comte en plateau. » (entretien avec David Pujadas, 15/3/2016)

Mars 2017
« En matière de pédophilie, le silence demeure la règle au sein de l’Église catholique. Et comme l’avait prouvé Le Lanceur au printemps dernier, le discours sur l’évolution des pratiques ne tient pas face aux faits. C’est ce que démontrent, chiffres à l’appui, des journalistes de Mediapart, dans un livre [« Eglise, la mécanique du silence » de Daphné Gastaldi, Mathieu Martinière et Mathieu Périsse à paraître ce mercredi 22 mars 2017] » (Antoine Sillières, Le Lanceur, 21/3/2017)

Août 2018
Pédophilie dans l’Eglise : "la communauté ecclésiale a souvent été complice" estime soeur Véronique Margron (URCEC, 22/8/2018)

Août 2018 : Pierre Vignon, prêtre au tribunal religieux de Lyon, crée une pétition en ligne appelant à la démission du cardinal Barbarin.

Septembre 2018
Témoignage chrétien lance un « appel » pour qu’une commission parlementaire soit mise en place afin d’enquêter sur les crimes pédophiles et leur dissimulation dans l’Église catholique.

Mars 2021
Pédocriminalité dans l’Église en Espagne et la loi du silence et des mensonges : « Il y a, en Espagne, un problème de crédibilité dénoncée par les associations de victimes et une tradition de silence des autorités ecclésiastiques. Cela remonte à la dictature franquiste qui dirigea le pays pendant 40 ans. Et il est très difficile de changer cette rigidité, cette place du secret dans la société espagnole. » (rfi.fr, 3/3/2021)

Mars 2021
Au moins dix mille victimes d’abus : « Pour Olivier Savignac, la réalité approcherait davantage les trente à quarante mille victimes.… La Ciase devrait remettre son rapport, qui est très attendu, fin septembre ou début octobre. C’est un travail pionnier auquel se livre la commission, indépendante mais mandatée en novembre 2018 par l’épiscopat. Le rapport devrait également analyser les mécanismes institutionnels qui ont permis les abus, faire un audit des mesures qui ont été prises depuis les années 2000 et formuler des propositions sur les réparations à destination des victimes.» (Bernadette Sauvaget, Témoignage Chrétien, 11/3/2021)

26 mars 2021
Mgr Aupetit déclarait en 2018 à Famille chrétienne : « Mais je crois aussi que quelque chose n’a pas été clair dans notre articulation entre la vérité du péché et la miséricorde qui peut s’exercer. On a pu se dire à un moment : pour aider ce prêtre à s’en sortir, faisons-lui miséricorde et tout va s’arranger. Malheureusement, ce n’est pas comme ça que ça se passe. La miséricorde ne peut s’exercer que dans la vérité. Nous avons exercé trop vite une miséricorde qui n’était pas adéquate. »

Beaucoup de manquements graves de la hiérarchie sont venus in fine d’un dévoiement de la miséricorde et d’une perte profonde de la valeur de la pénitence. De façon plus développée, Mgr de Moulins-Beaufort rappela de son côté que « le pardon suppose que le coupable reconnaisse le mal qu’il a commis et en assume la gravité ». Mettant en avant une crise profonde de la pénitence, il rappelait que « la miséricorde du Christ ne consiste jamais à nous faire penser que le péché ne serait pas si grave mais au contraire à nous en révéler le caractère toujours mortifère ».

Or, dans la lettre adressée à tous les fidèles le 26 mars 2021, la manière dont la Conférence des évêques de France (CEF) s’exprime sur le péché et sur la miséricorde laisse perplexe.

Ainsi, quand il s’agit de parler des coupables, les seuls verbes utilisés sont « suivre » et « accompagner », jamais « punir ». Et quand il s’agit de déplorer ce qui n’a pas été fait, l’absence de sanction n’est jamais indiquée. (Henri Quantin, Aleteia, 14/4/2021)

CONCLUSION : à défaut de s'en tenir à la justice évangélique, l'Eglise catholique risque, à l'avenir, de vivoter au jour le jour sans une véritable justice digne de ce nom.

Retour

Dans la justice ecclésiastique [Droit Canon], la pédophilie n’est jamais mentionnée telle quelle, étant formulée uniquement sous l’expression latine de « Crimen Sollicitationis ».
En revanche, ce qui est mentionné explicitement, c’est la loi du silence - autrement dit la désinvolture autrement dit la complicité - qui doit régner impérativement à ce propos, toute transgression du silence étant sanctionnée [jadis (!)] par l'excommunication!

Crimen sollicitationis (Crime de sollicitation en latin) est une lettre, envoyée en 1962 par le Saint-Office (qui deviendra la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à la suite du concile Vatican II), à « tous les Patriarches, Archevêques, Evêques et autres Ordinateurs locaux, dont ceux de rite oriental ».

Retour

Pourquoi un si long silence (Ignace Berten, o.p.)

Retour


Retour

exemple

Contact